Accueil > Histoire > Poilus ( Victor LOMBARD )

Biographie de LOMBARD Victor

LOMBARD Victor Alfred est né le 02.08.1877 à Maconcourt. Il est fils de Nicolas (35 ans) maréchal ferrant et de Marie Justine Charpentier (31 ans).

Au conseil de révision, il est maréchal ferrant comme son père, mesure 1m63, a les cheveux châtains foncés et les yeux gris noirs.

Son frère Charles Victor né en 1876 effectue son service de 1897 à 1900. Par conséquent Victor bénéficie d’un sursis d’appel selon la loi du 13.03.1896. Ainsi Victor n’effectuera qu’une année de service au lieu de trois du 14.11.1900 au 21.09.1901 dans le 79ème régiment d’infanterie à Neuchâteau.

Le certificat de bonne conduite lui est accordé et passe dans la réserve d’active le 01.11.1901. Il se retire à Frenelle-la-Grande pour revenir à Maconcourt le 22.12.1902.

Puis s’en suit les périodes d’exercices du 21.11.1904 au 17.12.1904 au 20ème escadron du train des équipages basé à Versailles.

Puis une seconde période au 39ème régiment d’artillerie de Toul du 21.10 au 17.11.1907. il passe dans l’armée territoriale le 01.10.1911.

Mobilisation générale du 02.08.1914, Victor arrive le lendemain au 52ème régiment d’infanterie territoriale, où il retrouve certainement ROLIN Joseph et ROUYER Paul. Voilà tous des hommes du quasi même âge quittant leur village pour se retrouver dans la même caserne. Les années 1914-1915 sont occupées à fortifier la ceinture des forts autour de Toul et Nancy. 1916 voit les premiers combats du régiment à Champenoux – Pont à Mousson.

Le 20.09.1917, Victor passe au 41ème régiment d’infanterie territoriale (Nancy). Le régiment est positionné autour de Nancy, Dieulouard, Einville au Jard.

Le 05.03.1918, nouvelle mutation, pour aller au 83ème régiment d’infanterie territoriale, qui est un régiment de la Roche/Yon (85). Le régiment se bat sur la ligne bleue des Vosges (Gérardmer et le Markstein) jusqu’à la fin de la guerre.

Victor est placé en congé de démobilisation le 24.01.1919 et se retire à Maconcourt. Il est libéré du service le 10.11.1926.

Victor a mené campagne contre l’Allemagne du 03.08.1914 au 23.01.1919.

Commémorative de la guerre 14-18
Le 13.01.1923, Victor a l’autorisation de porter la médaille de la victoire ou interalliée créée par le maréchal Foch. Cette médaille unique en son genre puisque identique pour tous les pays ayant combattus aux côtés de la France. Il fallait pour l’obtenir avoir servi au moins trois mois consécutivement ou non entre le 02.08.14 et 11.11.1918, y compris pour les tués à l’ennemi ou morts des suites de leurs blessures.

5179804
Interalliée
Son frère ainé Charles Victor né le 26.06.1876 à Maconcourt sera tué, le 01.04.1916 à Douaumont (55), dans un tir d’artillerie allemande. Il demeure avant la guerre à Dommartin sur Vraine, où il est commis de culture. Celui-ci est bien inscrit sur le monument aux morts de Dommartin sur Vraine, mais en toute logique et les cas sont nombreux, il aurait dû être inscrit à Maconcourt – sa commune de naissance-.

A travers, ces quelques lignes, hommage lui est rendu également, c’était un « enfant du pays ». Il servait au 269ème régiment d’infanterie de Nancy-Toul. Il était marié depuis 1905.

Webmestre : Didier Duval
Créé : 12 Février 2018
http://www.maconcourt.com