Accueil > Histoire > Monument aux Morts (Eugène MIGNON)

Biographie de MIGNON Eugène

Eugène Mignon devant le château de Lunéville lorqu'il était au 12° régiment de dragons.
MIGNON Eugène est né le 13 juillet 1867 à MACONCOURT. Son papa Charles Eugène a 29 ans. Il est garde champêtre de la commune. Sa maman Delphine GADAUT -22 ans- est modiste. Le grand père de Charles Eugène est maître tailleur au village. La famille MIGNON originaire du massif central est venue à Maconcourt à la glorieuse époque de l'exploitation des mines de fer.

Le conseil de révision voit un jeune honne de 1 m69, aux cheveux châtains avec son certificat d'étude en poche.

Le 03 octobre 1888, il intégre le 12 régiment de dragons à Pont à Mousson (54). Il passe 2° classe trompette le 25.04.1890 et son temps fait (3 ans), il est libéré le 29.09.1891. Son passage dans l'armée de réserve d'active s'effectue le 01.11.1891 en principe pour 11 ans..
A peine un an plus tard le 15.10.1892, il se marie avec une fille du village ROLIN Marie Marthe Mathilde de deux ans sa cadette, issue d'une famille de cultivateurs. Le couple va avoir deux enfants : Marie Alice ( 1897- 1980) et Mariette Léontine ( 1899-1985). C'est ainsi qu'Eugène exerce la profession de cultivateur et occupe la maison KUBLER aujourd'hui, où réside sa petite fille.

Charles Eugène effectue 3 périodes toujours au 12° dragons : La première du 27.02.1893 au 26.03.1893, une seconde du 02.10.1899 au 19.10.1899. Le 01.11.1901, il passe dans le territoriale pour une durée de 7 ans. Une troisième et dernière période du 27.10.1902 au 09.11.1902.
Il est ainsi à la mobilisation générale le 02.08.1914, dans la réserve de l'armée territoriale depuis 1908 et ce pour une durée de 7 ans. Ce qui doit le voir définitivement libérer des obligations militaires en 1915. Cela représentait malgré tout une période de 28 ans.

Entre temps, Eugène MIGNON a été élu maire en 1902 et le reste jusque 1915.

C'est ainsi qu'Eugène a 47 ans à la mobilisation, cette guerre ira chercher des français nés au plus en 1866. Ces hommes surnommés -pépéres- en opposition aux poilus et bleus, sont affectés dans des emplois divers nécessaires à l'effort de guerre. Cela peut-être usines, scieries, où comme Eugène "garde voie", ce qui va lui être fatal d'ailleurs puisqu'il prend froid et en meurt le 19 octobre 1916 à 04 heures du matin à son domicile à Maconcourt. Il laisse ainsi une veuve de guerre et deux filles de 17 et 19 ans.

Il repose au cimetière de la commune avec ses parents décédés en 1912 pour son papa et en 1929 pour sa maman.

Eugène aura fait campagne contre l'Allemagne du 02.08.1914 au 06.03.1915.

Eugène repose avec ses parents au cimetière communal.
Webmestre : Didier Duval
Créé : 1 Novembre 2011
http://www.maconcourt.com